6ème victoire pour finir 2022 !

Au terme d’un match intense, devant plus de 5000 spectateurs, les #Knights ont fait chuter PB86 à l’ Arena Futuroscope et bouclent 2022 par une 6ème victoire !

Dans un derby qui aura tenu toutes ses promesses, les Tourangeaux ont enchaîné un deuxième succès consécutif pour leur dernier match de l’année !

Menés au score pendant plus de trois quart-temps, les Knights ont d’abord fait face à un Marcus Relphorde des grands jours en 1ère MT (22pts), qui a permis aux siens de rapidement faire la course en tête, pour aller en pause avec une possesion d’avance (56-54).

Mais faisant preuve de beaucoup d’abnégation défensive au retour des vestiaires (Marcus Relphorde – 0 point en deuxième MIT), et très altruistes à l’image du duo de meneurs Valentin Vitale-Boiteux – Jayson Tchicamboud (16 passes décisives combinées), nos joueurs ont alors pu compter sur leur capitaine Thibaut Lonzième (11 points dans le dernier QT – 13 sur le match) pour renverser la tendance et prendre le lead dans le dernier quart-temps.

Comme face à Berck, les Knights ont su géré le money time en trouvant les solutions efficaces à l’intérieur (Abdel Sylla 6 points dans le dernier quart-temps – 8 sur le match) pour s’imposer face à Poitiers !

Une victoire précieuse pour le TMB qui remonte ainsi à la 10ème place du classement avant la trêve !

La réaction de Pierre-Etienne Drouault

« On repasse dixième ce soir et on reprend le goal-average sur Poitiers. Pour nous c’est presque une victoire qui compte triple, donc c’est super.
On connaît l’équipe de Poitiers, on sait que c’est une grosse équipe. Si on les laisse dérouler leur jeu, ça peut être très compliqué de rivaliser avec eux.
Ce soir on prend trop de points en première mi-temps 45, on en prend que 31 en deuxième et je pense que ça se joue là-dessus. On a réussi à les éteindre.

On lui (Marcus Relphorde) a laissé trop d’espace en première mi-temps et il a presque tout marqué. On se doutait, qu’en mettant un peu plus de pression il n’allait pas pouvoir non plus rester sur ce nuage. Et c’est ce qui s’est passé, on voit bien qu’ensuite, quand il est moins présent, l’équipe a un peu plus de mal à trouver son jeu. On a réussi à couper le joueur important au bon moment.


Et quand on met la pression, qu’on gagne des ballons, qu’on court, notre jeu est plus développé aussi.

C’est toujours plaisant de jouer devant des grandes salles avec beaucoup de public. C’est un derby donc il y a quand même des supporters de Tours qui sont venus, on les remercie d’ailleurs. On les a entendus aussi ce n’était pas évident, ils ont fait du bruit.

On fait ce sport pour jouer dans des salles pleines. […] Là on a la chance de jouer dans une très belle salle avec beaucoup de monde et je pense que pour tous les joueurs, c’est quelque chose qui fait du bien et de gagner encore plus. Et d’entendre la salle qui devient un peu plus silencieuse à la fin, pour l’équipe qui se déplace, c’était super sympa.


 La coach est arrivée il y a très peu de temps donc on n’a pas eu le temps de travailler vraiment sur le fond. On s’est concentré sur des petits détails les rebonds, les pertes de balle, gérer un peu plus le tempo.
Depuis le début de saison, notre équipe a montré des ressources. […] L’équipe ne lâche rien. On a mieux géré le match ce soir, on a perdu que douze ballons donc je pense qu’on était en position de le gagner.
C’était à Poitiers, à la fin de devoir faire des fautes, de courir après la balle. Donc c’est sûr que c’est plus simple.


On a une équipe très soudée, avec un bon état d’esprit. On est tous ensemble et même dans les moments un peu moins bien, on ne se désunit pas, on reste ensemble. Si on garde cet esprit-là avec un peu plus de temps de travail pour mettre en place les idées de la coach, on va pouvoir j’espère faire une remonter au classement.

On a une meilleure adresse à trois points que le match précédent. On est sur deux victoires de suite. On reçoit le pôle France à la reprise, il faut les prendre très au sérieux. C’est chez nous, ils nous ont battus, donc on a une revanche à se donner à nous-mêmes et en plus devant notre public.

Si on gagne, on sera sur une série de trois victoires, ce qui ne nous est jamais arrivé cette année.
La confiance peut arriver avec ça aussi et on peut bâtir quelque chose de super intéressant. […]. Il y a un sprint final sur les neuf derniers matchs pour accrocher la poule du milieu. Et puis après, on sait que tout est possible. »


La réaction de Valérie Garnier


« Un sentiment de joie. On a fait un match dur, on n’a rien lâché. On a été à des moments donnés à -10 et les gars sont revenus. Ils sont dans l’engagement depuis deux matchs de façon formidable.


Ce soir, on a limité les pertes de balle à 12, on a joué ensemble (24 passes décisives) et toute la seconde mi-temps, on tient Poitiers à 31 points avec Marcus qui ne met pas un seul point dans la deuxième mi-temps. Alors il y a beaucoup de satisfactions, déjà celle de gagner et ici particulièrement parce qu’on a envie de grimper de quelques places au classement.

Ils m’offrent cette attitude depuis deux matchs, et c’est quelque chose de très intéressant parce qu’ils ne lâchent rien et en plus ils savent mettre en valeur le joueur du soir. Ils partagent, ils ont tous fait ensemble quelque chose de très positif.
Quand il y en a un qui marque, l’autre défend. La défense qui a été faite sur l’américain de Poitiers en seconde mi-temps, c’est formidable. Ils respectent les consignes, c’est vraiment des bons mecs. […]

Thibaut a été précieux à trois points, en première mi-temps ça a été d’autres. Donc c’est pour ça que c’est vraiment une victoire collective ce soir avec tous les gars qui ont apporté quelque chose, quel que soit le temps de jeu, quel que soit le score, ils ont vraiment joué en équipe.

Et puis on a la chance de jouer dans une salle magnifique devant 5000 personnes. Donc je leur ai demandé de se sublimer car quand on a la chance de jouer devant 5000 personnes, il y a la notion de plaisir aussi.

Je suis fière d’eux parce qu’ils n’ont rien lâché. Même quand on a été dans des situations difficiles, ils ont cherché à revenir, ils ont été à l’écoute et ils sont restés ensemble.

Un match c’est 40 minutes et ils sont allés le chercher, parce qu’on a été derrière un long moment, en ne lâchant rien.
Si on peut faire des matchs à 60-67 points en défense, on va en gagner d’autres.

Moi je fais ce sport pour jouer dans des salles comme ça, donc c’est tout bénef pour les deux équipes d’avoir le plaisir de jouer ici. »

Prochains matchs

le 03 févr. à 20:00

à Monconseil

le 10 févr. à 20:00

à Rennes

le 03 févr. à 20:00

à Monconseil

le 10 févr. à 20:00

à Rennes